dimanche 23 novembre 2008

Piscine et réflexions.

L'ascenseur de l'immeuble tinte à chaque étage. On l'entend du palier. Comme chez Glenn Close dans Damages. J'envisage de prendre les escaliers. Au moins pour descendre.

Des Coréens dans une piscine, ça fait le même bruit que des ninjas en plein combat. Surtout au moment de sortir de l'eau.

Dans un sauna scandinave, on fait bien attention à poser ses fesses sur la serviette pour ne pas se brûler. On reste cinq minutes et quand on sort, la tête qui tourne, on se dit que c'était trois minutes de trop.
Dans un sauna canadien, on se met le plus près possible des pierres. Au bout de quinze minutes, on se dit qu'il faudrait peut-être faire quelques pompes pour l'aider dans sa tâche. Au bout de trente-cinq minutes, enfin, une petite goutte vous roule dans le cou. Après quarante-cinq minutes, on sort, la tête qui tourne, et on se dit que c'était trois minutes de trop.


En balade.

"Less carbon, more karma." Un slogan pour je ne sais plus quelle chose à se mettre dans la bouche. M'a semblé très local, très typique. Ici, dans les rues, on a le choix : on peut manger - ou faire du yoga.

1 commentaire:

kiaora a dit…

dans un Sauna Américain, on se dit que ça fait longtemps que personne n'est venue mettre de l'eau sur les pierres, que le petit clou en métal vous prends pour un cheval et veut immortaliser sa trace...quand on sort ...il ya toujours une personne pour vous dire "heyyyyyyyy it's so awesome!!!"